Archive pour mai 2010

Jour 1

mercredi, 26 mai, 2010

Bon c est fait, chus pus à Montréal. Je travaille dans le même domaine mais dans ma  »campagne » rive-sudoise… Est-ce que j’aime ça? Pas encore… J’mennuie de tout le monde de Montréal…. Mais on verra en juin, aprèes 1 mois complet de travail…. Mais bon, ça me donne des horaires de 12 heures, ce qui me permet de travailler 14 jours sur 35…..

Mais avec moi, le changement ne vient jamais seul. Après des années de non motivation, jme suis dit qu’il était temps que je bouge un peu, que j’exerce!!!

Alors voilà, jme suis mis au  »programme » C25k (Couch 2 5 miles)…. un mix de jogging et de Brisk Walk… On verra comment ca marche mais à date, c est cool, c est pas trop forcant 🙂

Publicités

White on White

lundi, 10 mai, 2010

Une émotion si simple et si complexe à la fois. En fait, quand on gratte un tantinet, ce sont 2 émotions qui se sont entremêlées complètement et totalement. La joie mais surtout la jalousie ont ternie, pour moi, la fêtes des mères.

Step out the front door like a ghost
into the fog where no one notices
the contrast of white on white.

And in between the moon and you
the angels get a better view
of the crumbling difference between wrong and right.

I walk in the air between the rain,
through myself and back again.
Where? I don’t know
Maria says she’s dying.
Through the door, I hear her crying
Why? I don’t know…

La joie de la vie et la joie de presque toucher ce rêve qui est le mien grâce à une intermédiaire fraternelle. Mais une joie qui amène un constat sans équivoque ; je ne suis pas enceinte et elle, oui.  Malgré cette année à avoir essayer, encore rien…. un seul essai de son côté et voilà. Chanceuse, va!

Enfin…. Un jour ce sera mon tour…


But the girl on the car in the parking lot
says: « Man, you should try to take a shot
Can’t you see my walls are crumbling. »

Then she looks up at the building
and says she’s thinking of jumping.
She says she’s tired of life;
she must be tired of something.

1ère étape

lundi, 10 mai, 2010

1ère étape : Arreter de lire le JDM
2ème étape : Arrêter d’écouter LCN pis switcher à RDI ou le net
3ème étape: Arrêter de lire le site de LCN…. (crisse trouve ca plus dure à dire qu’à faire)
4ème étape: laissez tomber le capitalisme ravageur!!!

Vivà la révolucion!!!

Fact of the day

samedi, 8 mai, 2010

Chuck Norris created Whiskey to controle the indians.

Gros sexe noir

jeudi, 6 mai, 2010

Qqn est tombé ici en tapant : gros sexe noir

désolée d’avoir ajouté à ta frustration!

Cannonball

jeudi, 6 mai, 2010

Connaissez-vous Damien Rice???

Bin c’est fuckin le temps de vous y mettre alors!!!

Sa meilleure selon moi :

There's still a little bit of your taste in my mouth
There's still a little bit of you laced with my doubt
It's still a little harder to say what's going on

There's still a little bit of your ghost, your weakness
There's still a little bit of your face, I haven't kissed
You step a little closer each day
That I can't see what's going on

Stones taught me to fly
Love, it taught me to lie
Life, it taught me to die
So it's not hard to fall
When you float like a cannonball

There's still a little bit of your song in my ear
There's still a little bit of your words I long to hear
You step a little closer to me
So close that I can't see what's going on

Stones taught me to fly
Love, it taught me to lie
Life, it taught me to die
So it's not hard to fall
When you float like a cannon-

Stones taught me to fly
Love, it taught me to cry
So come on courage
Teach me to be shy
'Cause it's not hard to fall
And I don't wanna scare her
It's not hard to fall
And I don't wanna lose
It's not hard to grow
When you know that you just don't know

pas le temps

mercredi, 5 mai, 2010

on dirait que l’ennui me permet de faire un peu de ménage dans le chambardement qui se passe dans ma vie.

J’ai le temps… Non… je prends le temps d’écrire toutes ses phrases qui se languissent devant l’abîme de mon imagination. Je croyais avoir du temps à tuer même à perdre, mais je me rends compte que je coure en fait afin de récupérer tout ce temps perdu à ne pas écrire.

L’écriture comme exutoire, mais surtout comme façon de prendre du recul et de laisser libre cours à mes élans de créativité, ou bien même de frustration…

Pas pris le temps de faire ça depuis longtemps, and yet I wonder how I could’ve kept my sanity through all of this madness that this last year has been….

Mais fuck… Ça fait du bien d’écrire le bonheur que j’ai d’enfin retrouvé mes tournures de phrases et surtout, mes chères virgules salvatrices

**ouais, si j’avais un choix, je n’utiliserais que des virgules… j’en mets partout et c’est vraiment ma forme préférée de ponctuation…. Mais ça, c’est pour un autre post